Centre Castelvieil - 6 rue Vallence - 13008 Marseille - Tél. : 04 91 23 33 80 ¦ Contact - Plan d'accès
Accueil > Calendrier > Conférences > Alexandre FRIEDMAN (1888-1925) et la découverte de l’expansion de (...)

Alexandre FRIEDMAN (1888-1925) et la découverte de l’expansion de l’univers

Carlo SCHIMD
Alexandre FRIEDMAN (1888-1925) et la découverte de l’expansion de l’univers

Castelvieil le 9 mai 2022 20:00 - 21:30

Carlo Schimd est maître de conférences à Aix Marseille Université et chercheur au Laboratoire d’Astrophysique de Marseille depuis 2007 Il a étudié et travaillé à l’Université de Padoue ( à l’Institut d’Astrophysique de Paris et à l’Institut de recherche sur les lois fondamentales du CEA (Ses recherches portent sur la morphologie des structures cosmiques, la dynamique de l’univers proche, les lentilles gravitationnelles, et les modèles d’énergie noire.

Alexandre Friedmann est un physicien et mathématicien russe né à San Pétersbourg le 16 juin 1888 Son père était danseur de ballet et sa mère pianiste Brillant Professeur à l’Université de Perm, meurt précocement à Leningrad le 16 septembre 1925 de la fièvre typhoïde contractée lors d’un séjour en Crimée.

Quand Friedmann découvre la théorie de la relativité d’Einstein en 1922 il
entreprend d’en chercher les solutions exactes Le premier, il entrevoit que cette
théorie mêlant gravitation, temps et espace ouvre sur l’étude de la structure de
l’univers dans son ensemble

Il découvre que les équations d’Einstein permettent la description d’un univers en
évolution et il introduit pour la première fois l’idée d’un univers en expansion
L’article fondateur de la cosmologie non statique est publié en juin 1922.
Friedmann y décrit trois types d’évolution dans le temps de l’Univers, impliquant
notamment une singularité initiale Il poursuit son raisonnement dans un
deuxième article publié en 1924 Une violente controverse oppose à distance
Friedmann à Albert Einstein, qui refusera de prime abord un univers non statique.
Il deviendra ainsi l’un des trois « pères » de l’expansion de l’univers, avec
Georges Lemaître et Georges Gamow, un de ses élèves Wikipedia

La communauté scientifique dans son ensemble tarda à admettre cette conception Il fallut, entre autres, les travaux théoriques de l’abbé Georges Lemaître en 1927 et la découverte en 1929 de la récession des galaxies par Edwin Hubble pour que
« l’expansion de l’univers » devienne une hypothèse largement admise Néanmoins, même après 1930 elle continua de se heurter, pour des raisons idéologiques, à l’opposition d’astronomes de renom tels que Arthur Eddington ou Fred Hoyle ou encore à une persécution parfois sanglante des scientifiques qui la soutenaient par le régime stalinien en URSS ou nazi en Allemagne Mais, grâce aux travaux de Georges Gamow en 1963 et à la découverte du fond cosmologique par Penzias et Wilson en 1964 « l’expansion de l’univers » est devenue un acquis capital et indiscutable de la cosmologie.